mardi, mars 14, 2006

Airbus recycle les épaves de ses appareils

Bonjour,

Que faire des vieux avions quand ils sont hors service? Jusqu'à présent les appareils étaient soit abandonnés à l'écart sur les tarmacs des aéroports, soit stockés dans des hangars, ou des déserts, comme aux Etats-Unis (voir plus bas), soit encore et dans le meilleur des cas, démantelés dans des casses, plus ou moins respectueuses de l'environnement.

Pour la première fois un grand constructeur, Airbus, a décidé de prendre le problème à bras le corps, en créant la première plateforme de recyclage de ses appareils, elle est installée à Tarbes, au sud de Toulouse.
Enjeu à la fois économique et écologique, une démarche de développement durable selon notre interlocuteur : Jacques Roca , directeur de la communication à Airbus France.

Ecouter l'émission ici.

Ci-dessous : cimetierre d'avions dans le désert du Mojave aux Etats-Unis




_______________________________________________________

Egalement dans l'actualité du ciel et de l'espace cette semaine... la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la Nasa, qui est arrivée dans la périphérie de la planète rouge. Elle a entamé vendredi avec succès sa mise en orbite, une opération délicate, qui se poursuivre durant 6 mois. Mars Reconnaissance Orbiter est le plus gros satellite jamais lancé autour de Mars. Avec son antenne de trois mètres d'envergure et son télescope de 50 cm d'ouverture, MRO est un véritable satellite espion, capable de fournir des images des épaves de différentes missions martiennes échouées. Sa véritable mission : photographier les structures géologiques de Mars, encore très mystérieuses.

_______________________________________________________

Enfin, à César ce qui lui appartient :

L'astrophysicienne Merieme Chadid, nous l'avons présentée il y a quinze jours, lors du précédent magazine, a bien été la première a planter le drapeau marocain au pôle sud*. Nous nous devions de préciser que quatorze ans plus tôt, l'astrophysicien Saïd Slassi Sennou, en décembre 1991, a planté le premier drapeau du Maroc sur le continent Antarctique*, à l'occasion d'une mission réalisée dans le cadre de l'université américaine de Berkeley. Mission de 3 mois renouvellée en 1993, 1995 et 1998. Le scientifique marocain était parti étudier le rayonnement gamma du soleil et du centre galactique, sur la base américaine de Mac Murdo.

Voir ce lien pour plus de détails

(*) Remerciements à Merieme Chadid et Khadija Slassi Sennou pour ces précisions.



1 commentaire:

Miss Astro a dit…

Mème si l'éclipse du 29/03 était moin importante au Maroc que celle du 03/10, mais à chaque fois on ne peut décrire ces moments de joie en regadant le disque solaire(biensur équipé de lunettes spéciales éclipse)